Élixir floral contemporain: Mouron des Champs

Élixir floral contemporain: Mouron des Champs

 

L’élixir floral de mouron des champs est l’élixir contemporain de l’affirmation de soi, quand il y a des difficultés face à l’autorité, notamment paternelle. Mais c’est aussi un élixir dédié aux hommes qui ont du mal à se faire confiance dans toutes leurs relations, y compris avec les femmes.

Ses noms

Mouron des champs (le), mouron rouge, nom botanique : Anagallis arvensis, synonyme Lysimachia arvensis.

A ne pas confondre avec le mouron blanc, appelé aussi mouron des oiseaux (Stellaria media).

Dynamique de la Plante

Mouron des champs en fleur: élixir floral élaboré selon les recommandations du docteur Bach.

Le mouron des champs, appelé aussi mouron rouge (bien qu’il pousse aussi en bleu aussi), est une petite plante annuelle de la famille des Primulaceae. Il n’excède pas une vingtaine de centimètres de hauteur, mais souvent il est plus petit encore. Petite plante modeste donc et même soumise, car le mouron rampe sur le sol, se faufilant au pied des autres plantes et des arbres des cultures, des jardins et des parcs où on le retrouve le plus souvent. Bien qu’il affectionne aussi de se cacher contre les haies, à l’abri mais aussi dans l’ombre des autres végétaux, comme la personnalité mouron qui s’efface face à l’autorité.

Le mouron des champs fleurit donc l’été. Ses petites fleurs à cinq pétales sont charmantes, tantôt rouges, tantôt bleues, peut-être en fonction de la nature du sol, plus alcalin pour une fleur rouge, et plus acide pour une fleur bleue (comme les hortensias). Le cœur des fleurs est rose, ce qui indique une nature très affective, sensible, surmonté d’étamines jaunes soleil, qui se dressent au-dessus des pétales dans une tentative d’élévation très masculine.

Enfin les fleurs mettent des graines, très toxiques pour les oiseaux et les petits mammifères comme les lapins, et même soupçonnées d’avoir causées la mort par empoisonnement chez quelques moutons ou vaches. Ainsi, ces graines toxiques représentent le poison qui coule à l’intérieur de la personne soumise, qui n’arrive pas à s’affirmer, mais que cela ronge (contrairement au type Centaury, la centaurée, qui manque d’affirmation mais qui est trop gentille pour s’en rendre compte). Aussi, cela peut s’agir des rêves, voire des cauchemars, qui viennent hanter les nuits de la personne mouron des champs.

Son message

Cette plante nous invite à ne pas nous laisser écraser, mais ne pas non plus chercher à dominer de façon excessive. Comme le mouron, nous pouvons faire preuve d’humilité et de simplicité, mais en même temps, nous pouvons continuer à nous épanouir et à fleurir avec de belles couleurs éclatantes, rouge passion et amour et/ou bleu royauté et spiritualité !

Par ailleurs, dans le langage des fleurs, le mouron rouge signifie « j’accepte votre rendez-vous ». Un rendez-vous donc que l’on se fixe avec soi-même pour se retrouver après une longue attente, mais aussi aussi un rendez-vous avec l’autre…

Et puis c’est aussi la rencontre avec son inconscient, avec ses rêves, le cœur rose, l’amour de qui l’on est réellement. Prendre conscience de nos nombreuses facettes, certaines sont bien cachées au creux des haies comme le mouron et pourtant elles fleurissent tout autant!

Personne de type Mouron des Champs

Le rêve de Moundir

Moundir consulte un praticien en hypnose car toutes les nuits il fait une sorte de cauchemar récurrent, où il rêve qu’il arrive devant une grande maison, et au moment de frapper à la porte, il hésite car il craint ce qu’il se trouve à l’intérieur. Il n’ose pas regarder ce qu’il y a derrière la porte. Moundir ne comprend pas d’où ce rêve peut provenir et cela finit par l’interpeller.

Avec le thérapeute, il essaie de déterminer ce que peut être cette maison et Moundir arrive à la conclusion que c’est une part de lui, profondément enfouie, qui remonte à son enfance. Quand il était un petit garçon, il a dû passer quelques semaines chez ses grands-parents paternels. Il se souvient bien de sa grand-mère, mais beaucoup moins de son grand-père. Il a juste le souvenir de quelqu’un de très grand, très sévère, avec de grands yeux noirs semblant le juger. Peut-être que dans le rêve de Moundir, le moment où il hésite devant la porte, représente une crainte toujours enfouie de son grand-père?

Pour poursuivre la séance d’hypnose, le professionnel lui propose de faire une cure de quelques semaines d’élixir floral de mouron des champs et de voir si son rêve évolue.

Moundir prend donc de l’élixir floral de mouron des champs. Dès la deuxième nuit, son rêve se transforme. Cette fois-ci Moundir pénètre dans la maison. Il fait sombre et en effet, il y retrouve son grand-père. Moundir s’approche de lui et là, son grand-père se dresse devant lui. Bien que dans son rêve, Moundir a peur, il reste sur place, le regardant en face courageusement. Alors son grand-père lui sourit avec tendresse.

Une fois réveillé, Moundir y réfléchit. Avec son recul d’adulte, il se dit que sa relation avec son grand-père n’aurait certainement pas été la même maintenant qu’enfant. Cet homme impressionnant avait certainement beaucoup de choses à lui apprendre, et avant tout, le courage d’affronter ses peurs. Moundir est content. Finalement il en tire une leçon de vie et du positif. Il a l’impression d’avoir progressé dans son évolution personnelle.

Maurice, papi timide

Maurice est un vieux monsieur qui vit en maison de retraite. C’est quelqu’un de doux et de timide, qui ne parle pas très fort et qui reste toujours dans son coin. Les soignantes de la maison de retraite essaient de l’encourager à aller vers les autres, mais Maurice leur répond juste avec un petit sourire et retourne à sa télévision.

Cet après-midi, le fils de Maurice vient lui rendre visite. Une soignante lui fait part de la difficulté qu’elles ont à communiquer avec son père et à l’intégrer au groupe des résidents. Maurice explique que son papa a toujours été un grand timide, surtout avec les femmes qui l’impressionnent beaucoup. Néanmoins, il va lui parler.

Le fils de Maurice sait bien que son père a toujours été en retrait, il vivait complètement dans l’ombre du grand-père et même une fois celui-ci décédé, Maurice est resté quelqu’un d’effacé. Plutôt que de parler à son père, il lui ramène à la visite suivante de l’élixir floral de mouron des champs et en verse quelques gouttes dans sa carafe d’eau.

Le lendemain, il appelle à la maison de retraite pour savoir comment va Maurice. Quel changement ! Maurice lui raconte comment aujourd’hui il a pris part à un jeu de société avec d’autres résidents. Il a même fait une blague à ses voisines, pour les faire rire, ce dont il est très fier de lui!

Le fils de Maurice est très heureux pour son papa. À 80 ans passés, Maurice semble enfin prend sa place véritable dans le monde.

Phrases-clés

  • « Mon père, c’est quelqu’un qu’il ne faut pas contrarier. »
  • « J’ai toujours eu du mal à parler aux femmes, je ne sais pas comment les aborder. »
  • « En fait, j’ai un peu peur de lui parler d’homme à homme. »
  • « Toutes les nuits, je fais le même rêve, où je fuis quelqu’un qui me paraît menaçant. »
  • « J’ai préféré quitter la maison de mes parents très jeune. »
  • « Je ne supporte pas qu’on me donne des ordres, c’est pourquoi je me suis mis à mon compte. »
  • « Moi, je préfère rester dans mon coin et observer, je laisse le devant de la scène aux autres. »

Bienfaits

L’élixir floral de mouron des champs vient soutenir la personne, pour l’aider à prendre confiance en elle et à s’affirmer.

C’est un élixir en lien avec les problèmes liés à l’autorité, et donc aussi l’autorité paternelle, la relation au père. Par conséquent, l’élixir floral de mouron des champs va aussi permettre d’avoir une position plus mature, plus solide et confiante, vis-à-vis de cette autorité, ou élément représentant l’autorité.

On peut donc aussi le recommander dans le passage délicat de l’adolescence. Pour que l’adolescent.e, comme le père, trouvent chacun leur place l’un.e avec l’autre, et pour faciliter la transition de l’enfance à l’âge adulte, avec ce que cela implique de modification dans la relation père-fils ou père-fille.

Mais également, l’élixir floral de mouron des champs, en tant que Fleur d’Affirmation, va aussi aider la personne à s’affirmer dans sa vie, et surtout dans l’action. Donc de l’accompagner à se mettre en mouvement,à bouger et à faire preuve de volonté. En cela, on pourra combiner le mouron aux élixirs floraux de tanaisie et de cayenne.

Ensuite, pour les personnes qui se tiennent un peu en retrait, par timidité (élixirs de mauve et de violette des bois), par manque de confiance en eux (élixir de bouton d’or), qui se jugent par rapport aux autres aussi (élixir de mélèze, Larch), l’élixir floral de mouron des champs va les inviter à faire preuve d’ouverture et à prendre leur place au sein d’un groupe ou de la société.

D’ailleurs, dans cette optique, il va d’autant plus soutenir un homme dans ses relations, surtout avec les femmes, quand il y a des peurs, ou un sentiment de mal-être, ou de manquer de confiance en soi pour leur parler.

Enfin, quand la nuit, on constate la présence de rêves ou de cauchemars récurrents, dont l’explication est malaisée à comprendre, l’élixir floral de mouron des champs viendra cerner l’origine émotionnelle de ces messages de l’inconscient (association possible avec les élixirs floraux de myosotis, de rudbeckia et de consoude).

Association possible – Fleurs de Bach

  • Achillée Jaune : protection et courage, ouverture aux autres, pour ceux qui fuient le contact avec autrui, par protection et par peur de perdre leur sensibilité.
  • Aigremoine – Agrimony : acceptation, affirmation de soi, pour ceux qui cachent une fausse jovialité, une impression de force derrière un masque, qui masquent donc une souffrance intérieure.
  • Angélique : protection, recul, force, permet d’assumer les situations de crise, d’être protégé, mais aussi pour ceux qui sont rejetés, abandonnés par leur entourage, ou qui se sentent seuls et perdus.
  • Bourgeons de Marronnier – Chestnut Bud : expérience de la vie, pour apprendre des leçons de la vie et des erreurs, pour ne plus refaire les mêmes erreurs et que chaque échec devienne ainsi une occasion à apprendre.
  • Bouton d’Or : estime de soi, confiance en soi et épanouissement, pour ceux qui se dévaluent, qui doutent d’eux-mêmes et de leurs capacités. Ce sont souvent ceux qui ont été dévalorisés dans l’enfance ou dont le talent a été brimé, étouffé. Favorise donc le plein épanouissement.
  • Buis : protection, ténacité, force et endurance, pour ceux qui subissent un joug familial, une emprise, qui doivent tenir bon. Aussi pour les enfants timides, effacés, trop soumis à l’autorité. Enfin quand il y a une impression d’emprisonnement, d’être coupé de ses mouvements.
  • Cayenne : volonté, enthousiasme, dynamisme, pour les personnes qui ne veulent pas bouger ou se remettre en cause, pour ceux qui n’arrivent plus à se mettre en mouvement, qui ont souvent froid aussi, ou qui résistent face au changement.
  • Centaurée – Centaury : affirmation de soi, pour les personnes trop gentilles, les aide à se faire respecter, à dire non, à faire entendre leurs besoins et leurs conditions.
  • Chélidoine : communication, ouverture aux autres, dialogue, mais aussi réception de l’information. Pour ceux qui se coupent de leur environnement et se replient sur eux, mais aussi quand la parole est prise dans les rancœurs et l’amertume.
  • Cognassier : équilibre féminin-masculin, mais aussi la masculinité accomplie, pour ceux qui ne savent pas s’affirmer sans être trop autoritaire, qui n’arrivent pas à allier douceur et fermeté, et qui oscillent d’un extrême à l’autre. Enfin permet de faire preuve d’amour paternel.
  • Consoude : élimination des tensions, mémorisation, agit aussi sur les rêves, les cauchemars et les manifestations de l’inconscient, qui témoignent de tensions importantes.
  • Érable : énergie, libération, dynamisme, quand une situation semble bloquée, figée, pour tous ceux qui ont l’impression de tourner en rond.
  • Eucalyptus : foi en la vie, confiance et lumière, pour ceux qui se sentent seuls, qui ont l’impression d’être abandonnés, qui restent accrochés au passé ou à la noirceur, ou pris dans leurs erreurs. Leur donne courage et confiance pour aller de l’avant.
  • Houx – Holly : amour, ouverture, quand il y a de la colère, des rancœurs, de l’envie, de l’agressivité, y compris en latence ou profondément enfouies.
  • Mauve : confiance en soi, ouverture, relationnel, pour les personnes timides qui ont du mal à se faire des amis, mais aussi qui sont mal à l’aise socialement.
  • Millepertuis : lumière, protection, quand il y a une sensibilité au manque de lumière (dépression saisonnière), mais aussi lorsque les rêves sont agités, surtout chez les enfants, ou encore qu’il y a des peurs nocturnes.
  • Mimulus Écarlate : apaisement, communication douce, libération des émotions, quand il y a de la colère retenue depuis longtemps, enfouie. Pour ceux qui n’arrivent pas non plus à exercer leur autorité, problème remontant souvent à l’enfance.
  • Mélèze – Larch : acceptation de qui on est, de ses qualités et de ses défauts, mais aussi confiance en soi. Pour ceux qui se comparent sans cesse aux autres, qui se dévaluent, et donc qui arrêtent avant même d’avoir commencé.
  • Muguet : spontanéité et joie de vivre, pour ceux qui n’arrivent plus à faire preuve de spontanéité, mais aussi ceux qui n’ont pas réussi à trouver leur place au sortir de l’adolescence, ou qui la cherche encore, au sein de leur famille, du groupe ou de la société. Enfin élixir pour les personnes qui se conditionnent entièrement à leurs responsabilités, leur sens du devoir et/ou les conventions sociales.
  • Mûre Sauvage : action, concrétisation, pour tous les projets qui restent au stade d’idées, aide à les mettre en place, à les concrétiser. Aide à s’engager en arrêtant de tourner en rond. À utiliser aussi avec les pratiques de visualisation ou de rêves éveillés.
  • Myosotis : renforce la connexion avec l’inconscient, favorise la perception de l’invisible, et enfin ramène à la conscience les rêves refoulés. Un bon élixir pour les anxieux souffrant d’insomnies.
  • Ortie : apaisement et unité familial, sérénité, lorsqu’il y a des conflits intergénérationnels, mais aussi au sein de la fratrie, ou des secrets de famille, des non dits.
  • Pensée : force intérieure et résistance face aux attaques, aux critiques de l’entourage, pour les personnes qui doutent d’elles-mêmes aussi et qui sont souvent malades.
  • Pin Sylvestre – Pine : acceptation de soi, amour pour soi, non jugement, pour ceux qui ont l’impression de ne jamais en faire assez, ou de ne pas bien faire et qui donc en font toujours plus ou trop.
  • Plumbago – Cerato : certitude intérieure, développement de l’intuition, pour ceux qui n’ont pas confiance en leur propre avis et qui donc demandent toujours l’avis des autres mais sans le suivre pour autant.
  • Rudbeckia : aide à se voir tel que l’on est, à prendre conscience de ses émotions enfouies et de ses problèmes, mais aussi à intégrer les leçons du passé.
  • Saule – Willow : responsabilité de sa vie et acceptation, pour ceux qui ruminent sans cesse leurs malheurs et qui voudraient en faire porter la responsabilité sur autrui.
  • Tabacum : ouverture du cœur et libération des émotions, pour les personnes dures en apparence, qui cherchent à se protéger et à se couper de leurs émotions. Aide aussi au sevrage tabagique.
  • Tanaisie : décision, engagement, résolution, pour ceux qui remettent tout au lendemain, ou qui font preuve de paresse, de non-engagement par protection. Souvent suite à une blessure de l’enfance. Ils évitent alors de s’impliquer.
  • Tournesol : épanouissement de soi mais avec humilité, résolution aussi des conflits avec le père ou avec l’autorité paternelle, pour ceux qui ont pu enfin développer un ego surdimensionné ou au contraire un ego complètement soumis et effacé.
  • Tremble – Aspen : confiance et sentiment de sécurité quand il y a des angoisses sans raison apparente, la peur de l’invisible, du noir, des choses inconnues, quand il y a aussi des cauchemars ou des peurs surgissant la nuit.
  • Violette des Bois : confiance et ouverture vers les autres pour les personnes réservées, qui s’isolent volontairement par manque de confiance en l’autre mais qui finalement en souffrent.

Autres usages

Le mouron des champs est également employé en phytothérapie: Mouron rouge (Anagallis arvensis).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.