Élixir floral contemporain : Sureau Noir

Élixir floral contemporain : Sureau Noir

L‘élixir floral de sureau noir est un élixir de régénération. Cet élixir contemporain, du laboratoire Deva, transforme les parts de noirceur en expressions lumineuses. Lors des périodes de doutes et d’incertitudes, il aide à trouver sa place.

Sommaire

Ses noms

Sureau noir (le), grand sureau, arbre de Judas, nom botanique : Sambucus nigra.

Dynamique de la Plante

Sureau noir en fleur : élixir floral élaboré selon les recommandations du docteur Bach.

Arbuste de la famille des Adoxacées, bien qu’anciennement indexé chez les Caprifoliacées, il est très répandu en Europe, en Asie de l’Ouest et en Afrique du Nord. Il pousse rapidement jusqu’à une hauteur de 8 mètres environ. Ses branches sont souvent recourbées vers le sol et il marcotte avec vigueur de la souche, formant ainsi plus souvent des bouées de sureau qu’un seul petit arbre bien distinct.

Il est très rustique et il aime aussi bien l’ombre que la lumière. Compagnon de l’humain depuis des siècles, on le retrouve facilement dans les haies, les vieux jardins et dans les chemins.

On le plante pour ses fruits rouges, noirs quand ils sont murs. Ce sont les baies, qui sont légèrement toxiques quand elles sont crues (provoquent vomissements et diarrhées chez l’humain), mais comestibles quand elles sont cuites. On en fait avec des confitures et des gelées, du sirop, du vin et de la limonade ; et on peut les retrouver pour colorer et aromatiser des gâteaux, des bières… Les fleurs sont cuisinées en beignets.

Par ailleurs plus de soixante espèces d’oiseaux se régalent également avec ses baies, ainsi que les blaireaux. Cela dit, les lapins et les cervidés dédaignent l’arbuste.

Il faut dire que le sureau est une plante de paradoxes. Car bien qu’il serve dans les traditions culinaires depuis la nuit des temps, ainsi qu’en usage médicinal par les druides, il possède un composé chimique toxique, l’oxalate de calcium. Seule la cuisson des baies et des fleurs détruit cette toxine.

Par ailleurs, l’odeur de ses feuilles légèrement froissées est très particulière…. Plutôt repoussante, très verte, acide et qui prend un peu à la gorge… Il faut la sentir pour la comprendre et elle n’est pas du genre que l’on oublie… De cette odeur vient probablement son nom, du vieux français seu, puis seür, dans le sens de sur, acide.

Autre paradoxe de cette plante : ses branches. Dénotant la grande force avec lesquelles elles poussent, elles sont creusent et remplies d’une moelle blanchâtre, que l’on peut alors retirer pour en faire une flûte.

Enfin dernier attention sur les fleurs : chaque fleur est toute petite, de couleur beige-jaune pâle, à l’opposé du rouge sombre, rouge-noir du fruit qui viendra ensuite ! Ces petites fleurs dégagent elles un délicieux parfum, qui embaume l’air autour de l’arbuste, un parfum douceâtre, entêtant, bien loin de l’odeur désagréable des feuilles ! Enfin chaque fleur, apparaissant en début d’été, est regroupée avec d’autres en corymbe, genre d’inflorescence très plane, comme une pomme d’arrosoir renversée.

En résumé, plante ambivalente, mi-ombre, mi-lumière, à moitié négative et positive, elle révèle bien les nombreux aspects contraires de l’humain, compagnon de toujours.

Son message

Arbre des druides, il fait partie des gardiens (avec l’aubépine et le bouleau) car il protège nos errances humaines et il fortifie notre santé.

Quand on découvre un sureau, celui-ci nous enseigne que bien que la situation du moment peut semble compliquée ou conflictuelle, il y a néanmoins la possibilité de l’apaiser et de la consolider. Il a l’allure d’un ancien plein de sagesse (sureau = elder en anglais, qui signifie aussi aîné, ancien). C’est l’arbre qui met en relation le vivant et le mort.

Grâce aux flûtes que l’on peut confectionner avec son bois, on peut ainsi converser avec les défunts (druidisme) et d’eux, repartir avec des conseils avisés pour notre vie quotidienne. D’ailleurs, cloués sur les portes des granges et des maisons en bouquets à l’occasion de la fête de la Saint-Jean, il aide à se prémunir du mauvais sort.

Un peu à l’image de la corneille dont le nid est perché très en hauteur, et qui est associée tantôt à la magie et à la sorcellerie, tantôt aux conseils avisés et au changement imminent, le sureau permet de prendre du recul : sur-haut !

Bien que l’odeur de ses feuilles soit parfois associée au démon, les humains continuent de l’apprécier pour ses fleurs et ses fruits donnant de si bons desserts et stimulant le cœur, la circulation veineuse et purifiant les bronches !

En réalité, il a le pouvoir de capter les énergies froides, qui ne pourraient pour rappel, exister sans les énergies chaudes, et inversement. Les transformant alors grâce à ses fleurs paraboliques, il envoie alors une vie abondante et nourricière !

Personne de type Sureau Noir

Suzanne, libraire pendant la pandémie

Suzanne se sent vide et découragée en cette fin d’hiver. Bientôt un an que la pandémie mondiale due au Covid-19 a commencé, et bientôt un an que la petite librairie de Suzanne bat de l’aile. Elle porte son entreprise comme on porte un bébé, avec patience, rigueur et amour. Mais Suzanne est démoralisée car l’activité économique est au ralentie et ses finances vont mal. Elle a pourtant cherché des solutions, des conseils. Elle a fait appel aux aides de l’État, mais repousser les échéances de prêt ne signifient pas les supprimer et il va falloir que Suzanne les règle un jour…

Aussi décide-t-elle de faire appel à un coach professionnel qui, elle l’espère, l’épaulera dans cette épreuve.

Le coach aide Suzanne à voir les choses d’un autre angle et lui suggère de prendre de l’élixir floral de sureau noir, pour l’aider à retrouver de l’énergie et de la créativité.

Quelques semaines plus tard, Suzanne a retrouvé du dynamisme. Pour commencer, elle a mis en place un système de commande en ligne de ses livres en vente, avec un drive pour que les clients viennent récupérer leurs commandes. Ensuite Suzanne vient de mettre en place un partenariat avec l’école primaire de sa commune pour que les enfants puissent étudier une sélection d’ouvrages dès l’année prochaine et les acheter à prix réduit. Suzanne est pleine d’énergie ! Ses nouvelles idées la portent et elle a trouvé en elle la force de persévérer.

Sullivan ne s’aime pas

Sullivan est quelqu’un de discret qui cherche aujourd’hui une solution naturelle pour se sentir mieux et reprendre confiance en lui. Sullivan ne se trouve pas beau, depuis tout petit. Peut-être que les moqueries de ses camarades d’école quand il était petit ont créé chez lui un conditionnement erroné mais en tout cas, Sullivan a une image de lui négative. Par conséquent, il manque vraiment d’assurance. Sullivan se tourne donc vers les élixirs floraux et il choisit l’élixir floral de sureau noir et de pommier sauvage.

Après un mois de prise des élixirs, Sullivan observe un changement en lui. Il n’est plus focalisé sur ses petits défauts et aussi, il arrive à se regarder dans le miroir sans se trouver laid. Sullivan commence à accepter son corps tel qu’il est. Également, il se rend compte que l’agressivité parfois sous-jacente qu’il ressentait monter en lui s’est dissipée.

C’est une heureuse surprise car Sullivan ne pensait pas du tout que les élixirs allaient aussi agir sur cette partie de son être qu’il occultait soigneusement à son entourage… Sullivan est aujourd’hui quelqu’un de plus détendu et confiant. Il a retrouvé un équilibre et une paix intérieure.

Phrases-clés

  • « Je n’aime pas mon corps, je le trouve moche. »
  • « Je suis trop nul.le. »
  • « En ce moment, je ne suis pas motivé.e. »
  • « Cette année, je me sens tellement épuisé.e. »
  • « Cela ne marchera jamais, tous mes efforts ne servent à rien. »
  • « Je sais que je ne suis pas beau. »
  • « C’est comme si on m’avait détruit.e à l’intérieur. »
  • « Il y a des parties de moi que je préfère garder cachées. »
  • « Parfois, j’ai envie de frapper, de tout casser autour de moi. »

Bienfaits

L’élixir floral de sureau noir possède de grandes vertus régénératrices et dynamisantes. C’est un transformateur des parts sombres de soi, ou des moments difficiles. Il nous permet d’atteindre en nous notre équilibre et de retrouver ainsi confiance en la vie.

Il agit aussi comme un purificateur, grand nettoyeur de l’âme, comme le jasmin, l’hysope et le pommier sauvage. On peut donc le conseiller pour revaloriser ceux qui se sentent souillés, impurs et honteux de leur corps.

En transformant tous les aspects négatifs, en les portant à la lumière, l’élixir floral de sureau noir permet donc de traverser les moments sombres. Par ailleurs, quand on connaît des moments de questionnements et d’incertitudes, il nous accompagne à conserver notre rythme interne stable, et donc, notre objectif.

Pour ceux qui ont connu un traumatisme, un épisode violent ou tragique, il donne de l’espoir dans la vie, comme le châtaignier. Mais il y apporte en plus de la vitalité, ce qui favorise un retour rapide à un bien-être optimum et serein.

Aussi, pour ceux qui font preuve parfois d’agressivité sous une apparence discrète et réservée, l’élixir floral de sureau noir les épaule afin d’une part, de reconnaître en eux cette colère latente, et d’autre part, de la canaliser et de la transformer afin de repartir sur un nouveau paradigme, plus harmonieux.

D’une façon générale, c’est un élixir qui propose de se regarder soi-même avec honnêteté, y compris avec nos défauts, et trouver néanmoins sa place.

Association possible – Fleurs de Bach

  • Abricotier : pour se sentir bien et en sécurité dans son corps, reconnecté à l’amour maternel, élixir qui favorise aussi le sommeil et la compréhension des rêves.
  • Achillée Rose : pour les hypersensibles, les protège et leur évite de subir les critiques et les pensées émises par l’entourage.
  • Ail Sauvage : énergie et protection, pour les personnes affaiblies. Mais aussi qui sont sujettes aux parasites énergétiques.
  • Aigremoine – Agrimony : acceptation de qui on est réellement. Pour ceux qui cachent leurs problèmes derrière une fausse bonne humeur.
  • Ajonc – Gorse : courage, confiance et joie de vivre, quand on se sent au bout, démoralisé et que l’épreuve semble trop dure.
  • Amarante : élixir du dépassement de soi, permet de traverser l’épreuve mais sans se perdre dans la souffrance, ni s’y identifier.
  • Arnica : élixir qui agit comme un baume réparateur du psychisme et des émotions. Convient donc après tous les grands chocs et traumatismes de la vie.
  • Aubépine : harmonie et plénitude du cœur, détachement et liberté, pour aider les personnes dépendantes affectives, à se détacher et à trouver en elles l’amour sacré. Équilibre aussi les relations et recommandé dans les ruptures.
  • Bouleau : dynamisme, pour sortir des vieilles habitudes qui figent, pour à nouveau faire des projets et avoir envie de vivre. Un bon élixir pour la personne âgée.
  • Bouton d’Or : épanouissement de ses potentiels, pour se redresser et rayonner, développer ses qualités, et enfin accepter qui on est. Pour ceux qui souffrent d’un handicap ou d’un rôle imposé dans la société.
  • Brunelle : force et courage, pour trouver en soi la guérison, pour accepter les intenses périodes de transformation, pour se détacher des souffrances et par conséquent s’ouvrir au monde.
  • Buis : liberté, force, ténacité, pour tenir bon quand on est exploité, soumis à des obligations, ou à une autorité.
  • Châtaignier : espoir et vitalité pour les personnes abattues, qui sont épuisées dans des moments très difficiles car elles ont l’impression d’avoir atteint leurs limites.
  • Échinacée : pour retrouver son intégrité et son identité quand elles ont été abîmées, violentées, détruites, car faisant suite à une maladie, un accident, une agression…
  • Épilobe : élixir de régénération qui aide à prendre de nouveaux départs et à se reconstruire après une catastrophe, un cataclysme personnel et/ou planétaire.
  • Étoile de Bethléem – Star of Bethleem : élixir qui console et répare suite aux grands traumatismes de la vie, mais aussi qui confère une dimension spirituelle dans un monde matériel.
  • Eucalyptus : élixir de purification, transforme l’ombre en lumière, apporte de la chaleur aux personnes refroidies mais aussi, aide à sortir des situations boueuses et putrides.
  • Houx – Holly : élixir qui invite à l’empathie, à l’ouverture et à l’amour pour l’autre quand il y a de la colère et des rancœurs, de l’envie, de la jalousie…
  • Hysope : non jugement, acceptation de soi et purification, pour ceux qui ont le sentiment d’avoir fauté, qui se sentent honteux et coupables de quelque chose, qui ont l’impression d’avoir pêché.
  • Jasmin : puissant élixir pour nettoyer les toxines émises par la psyché, aide aussi à prendre conscience de sa propre valeur en laissant partir les conditionnements négatifs.
  • Mélèze – Larch : persévérance et courage pour ceux qui se comparent toujours aux autres et qui n’osent rien. Déploiement de ses qualités.
  • Olivier – Olive : énergie pour les personnes très fatiguées, physiquement et psychiquement.
  • Perce-Neige : élixir du renouveau, pour surmonter les pensées limitantes qui bloquent et empêchent tout déploiement. Permet donc d’aller de l’avant et de se libérer du passé.
  • Pissenlit : élixir de purification, laisse aller les tensions physiques, permet aux toxines de sortir hors du corps, enfin apporte lumière et légèreté.
  • Poirier : équilibre l’être et la colonne vertébrale en redonnant de l’énergie et une stabilité intérieure.
  • Pommier Sauvage – Crab Apple : acceptation de soi, amour pour soi, pour ceux qui ne voient que leurs défauts, qui ne s’aiment pas, qui ont des TOC ou des allergies, qui ont connu aussi des violences sexuelles.
  • Prunus – Cherry Plum : calme et sang-froid, pour ceux qui se sentent sur le point de dire des paroles violentes ou de commettre des actes dommageables car ils ne parviennent pas à contrôler leurs pulsions.
  • Rhododendron : joie et réconfort pour ceux vivent dans un contexte difficile, qui manquent aussi de force intérieure. Permet enfin de laisser aller les émotions bloquées au fond de soi.
  • Rudbeckia : élixir de transformation, grand catalyseur, permet de prendre conscience des aspects de soi cachés, enfouis, comme des parts d’ombre. Aide également à se remettre en question et enfin à mettre en lumière nos schémas de conditionnement et nos comportements induits.

Autres usages possibles

Cette plante est également employée en phytothérapie : Sureau noir (Sambucus nigra).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.